Rand'eau pas ordinaire

Par Isabelle Lard, du Bulletin Montagnard de mars 2003

En temps habituel, les week-end de début septembre sont encore ensoleillés, le niveau des rivières est encore bas et les vacanciers sont partis. C'est la période idéale pour organiser une randonnée aquatique dans le Toulourenc, au pied du mont VENTOUX.

Et bien, pour ce WE du 7/8 septembre, la météo n'était pas de cet avis.

Trois jours, avant, il y eut ces gros orages que l'on n'aime pas trop rencontrer dans des gorges !

Qu'à cela ne tienne ! Le petit gîte de Sault, encore parfumé par les derniers distillats de lavande, nous attendait. Et il serait bien tant de modifier, la ballade, une fois sur place.

Samedi après-midi : Quelle ne fut pas notre surprise, en découvrant un Toulourenc très tranquille ! Malheureusement, des orages en cours d'après midi étaient annoncés pour le lendemain... jour de la rando !

Nous avons profité d'être au bord de la rivière pour la tester : très fraîche mais revigorante  !

Inquiète, malgré tout pour le jour suivant, j'envisageais déjà une reconversion, sans eau, moins alléchante pour les jeunes.

Mais, c'est en remontant au petit village de St Léger du Ventoux, qu'une rencontre fortuite et fort intéressante me sauva la mise : un homme, assis sur le pas de sa porte, profitant des derniers rayons de soleil . Quelle coïncidence ! Il est garde des Eaux et Forets : « Le Toulourenc » ! Il est imprévisible et porte bien son nom :'Tout ou Rien'. Toute cette semaine, l'hélicoptère a fait sa ronde pour empêcher les randonneurs de s'engager dans le passage le plus critique des gorges .Je vous conseille de renoncer ! » Sentant ma déception, il continue : « Pourquoi, ne remonteriez-vous pas le Toulourenc, prés de sa source, jusqu'à Aulan ? Les orages y sont moins dangereux, les échappatoires nombreux, et le paysage sauvage... »

La soirée fut consacrée à trouver un autre itinéraire (en boucle) sympathique, et se termina par une bataille généralisée de polochons dans les dortoirs... Et oui, je ne vous ai pas présenté l'équipe ! Il y avait dans le rôle des adultes : Véronique, Michel, Patrick, Albert, Dominique et moi même, Isabelle ; dans le rôle des ados : Sophie, Etienne, Hugo, Rémi et Marion sans oublier le benjamin de l'équipe :Benji (7 ans).

Dimanche matin : Grand Beau ! Il était temps de s'équiper et de partir.

Nous avons découvert le village d'Aulan... enfin, plutôt son château, qui a lui seul doit représenter la quasi totalité des habitations. Ce château du XIIème a été incendié à la Révolution et reconstruit par le Comte d'Aulan au XIXème siècle et oh ,surprise, il est encore habité par ses descendants et on peut le visiter... Le rendez-vous a été pris , en fin d'après midi, après notre escapade .

Toute la première partie de la marche fut bien 'terrestre', agrémentée de trouvailles de beaux fossiles et détermination de champignons . Au cours de notre progression, le ciel se voila lentement mais sûrement, avec en prime, quelques gouttes de pluie durant la pause déjeuner. Dimanche après midi : Nous voilà les pieds dans l'eau ; le soleil n'était pas au rendez-vous mais le ciel n'évoluait pas. Trois d'entre nous se sont défilés en remontant par une petite route tranquille au dessus du Toulourenc jusqu'au château. Les plus courageux se sont dévêtus pour rejoindre toboggans et vasques .Benji enfila sa petite combinaison en néoprène pour 'affronter' les remous. Les papas ont essayé de tricher en jouant aux équilibristes au dessus des vasques sans jamais se mouiller entièrement...

La dernière cascade était superbe, large et étagée sur plusieurs strates de rochers avec pour toile de fond, une foret de résineux et le fameux château .Le temps de se changer, dans les voitures et la visite du château du Comte d'Aulan pouvait commencer... sous un bel orage !!!